Comment est-on passés de la philanthropie au mécénat?¦

Si le philanthrope est désintéressé, le mécène ne lâ??est pas forcément. Comment la loi et la fiscalité sont devenue des ressorts, parfois ambigus, de la bienfaisance et de lâ??humanisme. En ce

Si la philantrope est désintéressée, le mécéne ne l’est pas forcément.

Comment loi et fiscalité sont devenues des ressorts , parfois ambigus de la bienfaisance et de l’humanisme .

En 2003, la France s’est dotée des outils afin de promouvoir et de soutenir  le #mécénat :la loi #Aillagon.

Sous certaines conditions, elle permet une déduction fiscale à hauteur de 60% des dépenses de mécénat engagées pour les entreprises concernées.

Souvent par le biais de fondations , le modèle offre la possibilité au mécène souvent esthète et collectionneur de prendre le relais de  l’état et d’organiser collections et expositions .

La Fondation Louis Vuitton en est un exemple : prouesse architecturale semblant fendre l’air, elle ne cesse d’abriter de prestigieuses expositions d’art contemporain ,  et des expositions temporaires en passant de Chtchoukine à Basquiat offrant également au groupe# LVMH une fabuleuse vitrine.

De nouveaux talents se découvrent ainsi .

Confidentiels avant d’être exposés et de jouir des faveurs d’un mécénat.

Peut être  www.franciscoherrero.com , dont certaines toiles sont actuellement disponibles sur Paris.

 

Je vous laisse le découvrir et gouter l’évolution de la philanthropie au mécénat.

Lire la suite

Veronique
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments